Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Psychologie

  • : Alma Oppressa
  •  Alma Oppressa
  • : Blog sur l'opéra
  • Contact

Articles à venir

Recherche

Archives

Il catalogo è questo

2 janvier 2009 5 02 /01 /janvier /2009 22:52
 
Semaine du 3 au 9 janvier :
 
 
 
TELEVISION:
                       
 
        ¤¤  Le songe d'une nuit d'été de Britten : dans la nuit de dimanche à lundi vers 1h35  (TF1)
                        [oui, oui; toujours la même production]
 
 
         ¤¤  Clari de J.F. Halévy (Zurich, 2008) : lundi 5 à 22h35  (ARTE)
                        A. Fischer / M. Leiser et P. Caurier - C. Bartoli; J. Osborn; E. Liebau...
 
 
 
RADIO:
        
 
        ¤¤  A quoi pensez-vous?: avec Macha Makeïeff : samedi 3 à 14h15  (France Culture)
 
 
        ¤¤  Les enfants du baroque:  Rétrospective 2008 : samedi 3 à 18h  (FM)
 
 
        ¤¤  Fidelio de Beethoven (ONP, nov. 08) : samedi 3 à 19h30  (FM)
                        S. Cambreling - A. Denoke; P. Gay; A. Held; J. Kaufmann; F.J. Selig; J. Kleiter; A. Briscein...
 
 
        ¤¤  La tribune des critiques de disques : Winterreise de Schubert : dimanche 4 à 10h  (FM)
 
 
        ¤¤  D'autres flûtes enchantées (1) : dimanche 4 à 14h30  (FM)
                        Benjamin: Into the little hill (F. Ollu)
                        Ganne: Hans, le jouer de flûte (J. Gressier; 1957)
 
 
        ¤¤  Le matin des musiciens :  Le motet: De Machaut à Dufay : lundi 5 à 10h  (FM)
 
 
        ¤¤  Grands compositeurs: Mendelssohn, le bel incident: Sans paroles? : mercredi 7 à 13h02  (FM)
                        "Lied ohne Worte", certes, mais aussi "Infelice!" par E. Moser ou encore "Ah, perfido!" par G. Janowitz
 
 
        ¤¤  Le matin des musiciens: Falstaff de Verdi : jeudi 8 à 10h   (FM)
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Caroline - dans Radio & Tv
commenter cet article

commentaires

Licida 06/09/2010 19:34



S'il vous plait, faites un geste, envoyez un manuel "Photoshop pour les nuls" à Decca. Merci de votre aide.



Caroline 06/09/2010 19:12







licida 06/01/2009 01:31

C'était pas mal du tout cette Clari!
 
Bartoli fut délicieuse du début à la fin, même si les vocalises sont plus lourdes qu'autrefois, ce role de fille de la campagne séduite par un mirliflor lui convient à merveille, comme tous ces rôles de jeunes femmes aimantes et humbles (Cenerentola, Sonnambula, Almirena). Je m'inquiete tout de même de la voir se raidir comme lors d'une crise de tétanie pour sortir forte certains aigus.
 
Par contre j'ai trouvé la partition sans grand intérêt: entre ces ensembles interminables (surtout à l'acte I!) et ses arias génériques, on se fait tout de même chier. Le seul qui ait retenu mon attention, c'est l'air du saule au II (drôlement filmé d'ailleurs), ça veut tout dire!
 
Le vrai succès de ce spectacle c'est aussi la mise-en-scène de Leiser et Caurier: ils ont habilement rendu le coté nunuche du livret (bien construit au demeurant) grace à une esthétique de roman photo agrémentée des gags fins et bien réglés. Direction d'acteurs tambour battant. Et ce final où les personnages se gèlent, laissant Clari à l'avant scène alors que descend un rideau avec une ouverture en coeur pour servir d'écrin à son rondo final; tout se résume dans cette scène où elle se cache d'abord derrière un mannequin en carton à la tête de mariée évidée pour ensuite passer devant avec sa grossière robe et ses bottes en caoutchouc.
 
Je suis toujours un peu gêné par le coté fallot et mal dégrossi d'Osborne mais tous les seconds rôles se tiennent. Par contre La Scintilla m'a semblé plus sèche qu'à l'habitude, voire tonitruante à certains moments, manquant de douceur et de ronde séduction.
 
La semaine prochaine sur Arte, c'est l'Onéguine de Tcherniakov à Garnier, et on est prié de ne pas le louper! ;-)