Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Psychologie

  • : Alma Oppressa
  •  Alma Oppressa
  • : Blog sur l'opéra
  • Contact

Articles à venir

Recherche

Archives

Il catalogo è questo

7 octobre 2006 6 07 /10 /octobre /2006 20:53

Les Troyens de Berlioz à Bastille (octobre 06)

C'était ce soir la générale: je suis parti au premier entracte. La mes est moyenne, Polaski plutot bien, le choeur assez bon, mais il n'y a pas de mots assez forts pour décrire l'immondice de l'orchestre: pateux, vulgaire, grossier, sans contrastes ni dramatisme, un vrai naufrage. Je ne passerai pas plus de temps à parler de cette production.

Partager cet article

Repost 0
Published by Licida - dans Représentations
commenter cet article

commentaires

Bajazet 06/11/2006 01:20

Sei uns gegrüßt, teure Kat ! :-)

licida 05/11/2006 20:01

Bienvenue Kat!

Kat 05/11/2006 19:54

Effectivement, le sieur Cambreling a jugé bon d'introduire entre la scène du fantôme d'Hector et le suicide de Cassandre un introduction orchestrale extraite des Troyens à Carthage qui tombait là dedans comme un cheveu sur la soupe...
il dit d'ailleurs dans une interview publiée dans le programme de l'ONP que cela est tout à fait justifié : cela permet de faire sortir et rentrer chanteurs et figurants (car il faut bien entendu suive ce que désirait Wernicke) et puis cela vient des Troyens, donc pas de panique, tout va bien...
Kat.

Bajazet 05/11/2006 16:29

À propos du suicide des Troyennes, il m'a semblé que la transition entre l'ensemble autour d'Énée ("Le salut des vaincus estd e n'en plus attendre") et la scène au temple de Cybèle était diluée ou augmentée, quand j'avais le souvenir d'un enchaînement rapide des deux scènes. Si c'est avéré, d'où vient cette rallonge ?

Bajazet 05/11/2006 16:12

Il faut sauver le soldat Clément !

The soldier tiiiiiiiiired,
etc.