Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Psychologie

  • : Alma Oppressa
  •  Alma Oppressa
  • : Blog sur l'opéra
  • Contact

Articles à venir

Recherche

Archives

Il catalogo è questo

7 octobre 2006 6 07 /10 /octobre /2006 21:10
Aldo Ciccolini et Mikko Franck à Pleyel
 

Maurice Ravel : Une barque sur l'océan (version pour orchestre) 
Camille Saint-Saëns : Concerto pour piano et orchestre n° 5 "L'Egyptien" 
Claude Debussy : Printemps, suite symphonique,.Image pour orchestre : Ibéria


Aldo Ciccolini, piano, Orchestre Philharmonique de Radio France, Mikko Franck, direction 
Pleyel, 29 septembre 2006

  

 

Le concert donné par le Philharmonique de Radio France vendredi de la semaine dernière fait partie de ces petites merveilles que l’on découvre au hasard d’une saison. L’amateur de concert ayant toujours de forts préjugés, j’y allais en regrettant un peu le 5ème concerto pour piano de Saint-Saëns dit « l’Egyptien » ! Grave erreur ! C’était compter sans Aldo Ciccolini et Mikko Franck. Il y avait longtemps que je n’avais entendu une telle fusion entre le piano et l’orchestre ! Dès les premières notes, Aldo Ciccolini vous touche, vous emmène dans un long voyage où les thèmes orientaux de l’œuvre paraissent transformés. Rigoureusement rien de clinquant ou de « facile » dans ce concerto. Direction précise, enlevée de Mikko Franck qui s’harmonise totalement avec le piano. Aldo Ciccolini joue en bis la première Gymnopédie de Satie et la salle entière l’acclame debout.  

 

Qu’il s’agisse d’ Une barque sur l’océan, du Printemps ou de la seconde Image, Mikko Franck impressionne par sa précision, la clarté de sa direction. La seconde Image est éblouissante. On s’imagine dans une Espagne exubérante, pleine de vie et de soleil. L’orchestre philharmonique de Radio France est au sommet sous la baguette de Mikko Franck. Il ne fait aucun doute qu’il est l’un des rares « grands » chefs de la jeune génération. A suivre, donc ! 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Faust 08/10/2006 21:40

Le frère de Robert, sans doute ...
Et Aldo a laissé sa place au jeune Evgueny K. qui n'en finit pas de donner des bis et qui joue une marche Alla Turca comme un écervelé ...
A suivre ...

Bajazet 08/10/2006 21:00

Alors voilà :

Mikko et Cicco sont dans un bateau

enfin, non : dans une barque sur l'océan

on a peur pour eux (comme dirait Marguerite Duras), à cause des vents, et tout ça

et en bis, ils donnent une pièce trop négligée de Schumann :
Allô Papa Tango Charlie

Mort Schumann, un compositeur à redécouvrir

DavidLeMarrec 08/10/2006 20:57

Paso doble !

DavidLeMarrec 08/10/2006 20:56

Tout à fait d'accord sur la valeur de Cicco, pianiste d'un goût souverain et terriblement attachant et de Mikko, une belle valeur du côté des jeunes chefs, très curieux qui plus est.

Mais il est vrai que le programme n'était pas fort alléchant.

DavidLeMarrec 08/10/2006 20:56

Tout à fait d'accord sur la valeur de Cicco, pianiste d'un goût souverain et terriblement attachant et de Mikko, une belle valeur du côté des jeunes chefs, très curieux qui plus est.

Mais il est vrai que le programme n'était pas fort alléchant.