Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Psychologie

  • : Alma Oppressa
  •  Alma Oppressa
  • : Blog sur l'opéra
  • Contact

Articles à venir

Recherche

Archives

Il catalogo è questo

2 décembre 2006 6 02 /12 /décembre /2006 15:32

Témoignages sonores :  

 

 

 

Catarina Gabrielli 

- Claudia dans « L’Innocenza Giustificata » de Gluck (Maria Bayo avec C. Moulds)
- Antigona dans « Antigona » de Traetta (Maria Bayo avec C. Rousset)
- « La Danza » de Gluck (chez Orfeo, direction T. Bugaj)
- Edonide (Aratea ?) dans « Alcide al bivio » de Hasse (Maria Rüping, direction M. Schneider)
- Argene dans « Il Bellerofonte » de Myslivecek, alors son amant, aux côtés de Raaff et Mazzanti (Celina Lindsley avec Z. Pesko)
- Aricia dans « Ippolito ed Aricia » de Traetta (Ciofi avec D. Golub chez Dynamic)
Qui a voulu nous faire croire que Bayo était la réincarnation de la Gabrielli ? voix de soubrette, virtuose malaisée, aigus poussifs, on est loin des exigences, même si les œuvres valent le coup. En revanche, il paraît que Ciofi est superbe en Aricia. 

 

Anna De Amicis  

 

- Giunia dans « Lucia Silla » de Mozart (Gruberova avec N. Harnoncourt)
- Armida dans « Armida abbandonata » de Jommelli (Malas-Godlewska avec C. Rousset)
- Air « Se tutti i mali miei » que Mozart écrivit à rome en 1770 (hypothétique)
- Dircea dans « Demofoonte » de Jommelli, retransmission radio (hypothétique) 
-
Miserere de Jommelli (elle l’eut à son répertoire – plusieurs versions, dont une chez Bongiovanni)
Par chance, il existe de bonnes versions en intégrale des premiers rôles évoqués, notamment Giunia. 

 

Aloysia Weber-Lange  

 

- Album hommage avec les airs de concert écrits par Mozart par Cyndia Sieden, qui semble indisponible.
- Airs de concerts et d’insertion de Mozart « Ah se in ciel benigne stelle », « Popoli di Tessaglia », « Non so donde viene », « Nehmt meinen Dank », « Mia speranza adorata », « No che non sei capace » … à compléter - il existe beaucoup de très bonnes interprétations ! 
- Ornementations du « Cara la dolce fiamma » de J.C. Bach sans doute écrites pour elle par Mozart (A. Christofellis, J. Kaufman, ou Futral chez Opera Rara) 
- Mlle Herz dans « Der Schauspielendirektor » de Mozart (plusieurs versions) 

Josepha Hofer

 

- Die Königin der Nacht dans « Die Zauberflöte » de Mozart (maintes versions ! écouter Moser, Gruberova, Popp…)
- Air de concert « Schon lacht der holde Frühling » de Mozart, incomplet (Gruberova avec Fisher)
L’air de concert « Ohne Zwang, am eigenen Triebe » de Mozart est perdu… 

 

Lucrezia Agujari  

 

- Bauci dans Le Feste d'Apollo de Gluck (Ditte Andersen avec C. Rousset) 

 

Francisca Danzi-Lebrun 

 

- Aristea dans « L’Olimpiade » de Cimarosa, retransmis à la radio (Ciofi avec Marcon)
- Semele dans « Europa Riconosciuta » de Salieri, retransmis à la radio (Damrau avec Muti)
- « La Clemenza di Scipione » de J.C. Bach (Perillo avec Max, Deutsche Harmonia Mundi, et des versions ornées par Mozart de certains air, chez Opera Rara)
- « Günther von Schwarzburg » de Holzbauer (Mc Fadden avec M. Schneider) 

 

Maria Balducci  

- Europa dans « Europa Riconosciuta » de Salieri, retransmis à la radio (Rancatore avec Muti)
- « Ifigenia in Aulide » de Martin Y Soler a été donné en concert en décembre 2003, au festival de musique ancienne de Baeza, avec Olga Pitarch en Ifigenia. Extraits en complément du disque "Orlando" de Porpora.
- Psiche dans « Amor e Psiche » de Schuster, bande privée (attribution supposée, étant donné la date et le lieu de création, similaires à l’Ipermestra de Martin Y Soler, et l’écriture vocale extrêmement aiguë), avec Salomé Haller (il n’est guère charitable de signaler cette prestation). 

 

Gertrude Mara  

??? 

 

Elizabebth Billington  

- Cerere dans « Il Ratto di Proserpina » de Winter, trio “Mi lasci o madre amata” (Eiddwen Harry chez Opera Rara)
- Rosina de Shield : deux airs par Joan Sutherland “When william at eve” et “Light as thistledown” (The Age of Bel Canto” avec Bonynge, Decca). Notons que l’opéra date de 1782 et n’a pas été créé par Billington.
- Air “The traveller benighted” tiré du Love in a village de Arne, par Joan Sutherland. Pareillement, l’opéra est créé antérieurement.

Pour Mara & Billington, on pourra écouter deux opéra dans lesquels elles s’illustrèrent si brillamment :
- Polly Peachum dans The beggar’s opera de Gay et Pepusch (plusieurs versions)
- Mandane dans Artaxerxes de Arne (C. Bott avec Goodwin chez Hyperion). L’air “The soldier’s tir’d” est l’hommage choisi par J. Sutherland à Billington dans son album “The Art of the prima donna”.

Antonia Campi  

??? 

 

Teresa Bertinotti-Radicati  

- Ginevra dans Ginevra di Scozia de Mayr (E. Vidal chez Opera Rara) 

 

Angelica Catalani  

- Air « Son regina, son guerriera » de « La Semiramide » de Portogallo (Devia dans le récital « Arie di baule », impériale !!! Y. Kenny chez Opera Rara est plus à la peine)
- Air « Parmi veder » de « I baccanali di Roma » de Nicolini (Y. Kenny dans « 100 years of italian opera – 1800-1820 », chez Opera Rara)
- Pour les courageux : Nella Anfuso a caqueté des airs du répertoire de la Catalani , avec les variations de son illustre devancière... Voir sur son site.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Clément - dans Artistes
commenter cet article

commentaires