Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Psychologie

  • : Alma Oppressa
  •  Alma Oppressa
  • : Blog sur l'opéra
  • Contact

Articles à venir

Recherche

Archives

Il catalogo è questo

7 mars 2007 3 07 /03 /mars /2007 10:40
Laurent Bayle a présenté la prochaine saison de la salle Pleyel. Pour la saison en cours, de septembre à mars, 180 000 spectateurs sont venus à Pleyel. 5 500 abonnés dont un millier de " jeunes ". Il n'est évidemment pas possible de reprendre tous les concerts ! Juste un petit aperçu empreint, évidemment, de subjectivité !
 
Une curiosité, sans doute ? Boulez, à la tête de l'EIC, dirigera la Sérénade Gran Partita pour treize vents de Mozart (ainsi que le Concerto de chambre de Berg) le 18 mars 2008 !
 
Comme pour la saison en cours, Pleyel nous offre plusieurs opéras en version de concert :
 
La Damnation de Faust, Boston Symphony Orchestre dirigé par Levine avec Yvonne Naef (Marguerite), Marcello Giordani (Faust) et Van Dam (Méphisto)
 
Lohengrin, Nederlands Radio Filharmonisch Orkest dirigé par Jaap van Zweden avec Florian Vogt (Lohengrin), Anne Schwanewilms (Elsa), Eike Wilm Schulte (Telramund)
 
Bajazet, Europa Galante dirigé par Fabio Biondi avec Christian Senn (Bajazet), Romina Basso (Tamerlano), Maria Grazia Schiavo (Idaspe), Marina de Liso (Asteria), Lucia Cirillo (Andronico)
 
Maria Stuarda, Orchestre symphonique et choeurs de la Monnaie, dirigés par Julian Reynolds avec Anna Caterina Antonacci (Elisabetta), Marina Poplavskaya (Maria Stuarda), Livia Budai (Anna Kennedy),Eric Cutler (Roberto), Giorgio Giuseppini (Giorgio Talbot), Giovanni Furnaletto (Lors Guglielmo Cecil)
 
L'Orfeo, les Arts Flo et Les Sacqueboutiers de Toulouse dirigés par William Christie avec Maris Grazia Schiavo (La Musica, Euridice), Dietrich Henschel (Orfeo), Sonia Prina (La Messaggiera, Proserpina), Luigi De Donato (Caronte), Antonia Abete (Plutone), Agustin Prunell-Friend (Apollo)
 
Giulio Cesare, Freiburger Barockorchester dirigé par René Jacobs, Lawrence Zazzo (Giulio Cesar), Sandrine Piau (Cleopatra), Malena Ernman (Sesto), Christophe Dumaux (tolomeo), Kristina Hammarström (Cornelia), Nicolas Rivenq (Achilla)
 
et, pour finir, une rareté, L'action préalable de Scriabine, Noord Nederlands Orkest dirigé par Tabachnik
 
Côté grands orchestres, c'est le rêve : outre Boston (La damnation de Faust), Chicago dirigé par Mutti, Los Angeles dirigé par Salonen pour une intégrale des symphonies de Sibelius (4 concerts dont un avec Ben Heppner pour les Sept chants), Berlin, de nouveau, pour un unique concert d'hommage à Karajan dirigé par Seiji Osawa avec Mutter (concerto pour violon de Beethoven, 6ème de Tchaïkovski), le Concertgebouw dirigé par Janssons et le Gewandhaus de Leipzig dirigé par Chailly. Le LSO poursuit sa résidence, dirigé par Pappano, Gardiner (programmes Beethoven avec Maria Joao Pires), Gergiev (Mahler 7) et Haitink.
 
Le Gabrieli Consort dirigé par Mc Creesh (Missa Solemnis), l'orchestre révolutionnaire et romantique dirigé par Gardiner (Brahms, Schubert, etc), les Arts Flo (La création), le Concentus Musicus d'Harnoncourt (cantates de Bach, Julia Fleiter, Bernarda Fink, Kurt Streit, Anton Scharinger le 18 décembre), Le Concert Spirituel de Niquet dans la messe en si de Bach (Johannette Zomer, Philippe Jaroussky, Emiliano Gonzalez-Toro, Joao Fernandez). L'orchestre de l'ONP donnera également trois concerts : Cornelius Meister, von Dohnanyi et Boulez. Et aussi le Rundfink Sinfonieorchester Berlin dirigé par Janowski (Wagner, Les maîtres et le Crépuscule, Petra Lang), l'orchestre de Cincinnati dirigé par Paavo Järvi, le Budapest Festival Orchestra dirigé par Fischer avec Miah Persson (Strauss, Mahler 4)
 
Récitals Florez, Larmore, Gheorghiu, Urmana, Norman, Bartoli ...

Martha Argerich revient pour plusieurs concerts. Ciccolini pour trois concerts avec l'orchestre de Montpellier (Poulenc, Saint-Saëns 4, Schumann)
 
J'ai dû en oublier ... et j'ai laissé de côté l'orchestre de Paris et le Philharmonique de Radio France ... le jazz, Ravi Shankar et Henri Salvador !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

licida 04/04/2007 16:46

Ce n'est pas aussi désastreux que je le croyais, certaines manifestations ont l'air interessantes, il y a quelques noms et on savait à quoi s'attendre étant donné les intentions déclarées de Choplin.

Par contre ce que je trouve effrayant, c'est effectivement que bien des productions ne soient pas encore détaillées (contenu, distributions...) et qu'au final il y aura peu de neuf, beaucoupe de trucs sentent le réchauffé!

Faust 04/04/2007 15:53

J’en suis sans voix ! La prochaine saison – si l’on peut dire ! – du Châtelet est en ligne …
La programmation lyrique – comme ils disent – est plus que limitée. Il n’y a guère que Padmâvati de Roussel, déjà annoncé dans les programmes de Radio France … Je veux encore bien aller voir la légère Véronique ou West Side Story et peut-être, par curiosité, The Fly, dirigée par Domingo …
Pour les concerts, rien de bien excitant. Sauf, Minko dans un programme Rameau et peut-être La Flûte en version de concert dirigée par Spinosi. Tout cela ne soutient guère la comparaison avec les programmations de Pleyel et du TCE ou encore celle de la Salle Favart.
Cette saison donne l’impression d’être totalement bâclée avec des distributions incomplètes ou encore sans indication sur le programme à l’exception … des Concerts du Dimanche Matin !
C’est vraiment triste de voir l’état de délabrement de cette saison 2007-2008 par comparaison avec les programmations réalisées par les prédécesseurs de M. Choplin !

Bajazet 26/03/2007 18:28

Nous resterons à la maison avec Haydn : les Saisons, le quatuor "L'alouette"… Juste Ciel, Licida, vous vous rendez compte que vous passez à côté de l'Alouette ? Du plaisir de se réveiller le matin avec cette Alouette ou avec le Soleil ?

licida 26/03/2007 18:24

Je plaisantais bien sur, David et le Chevalier font aussi partie de ceux qui n'aiment pas cet opéra.

Moi j'ai la version Larmore chez Opera rara et j'adore ça!

Bajazet 26/03/2007 18:16

Ouais, eh bien moi je fais la gueule, parce que franchement le gros morceau de cet opéra que j'avais entendu naguère (le disque de Caballé et Masterson) me fait amèrement regretter et Stuarda et Devereux.