Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Psychologie

  • : Alma Oppressa
  •  Alma Oppressa
  • : Blog sur l'opéra
  • Contact

Articles à venir

Recherche

Archives

Il catalogo è questo

12 juillet 2007 4 12 /07 /juillet /2007 17:49

Un Ballo in maschera de Verdi
Opéra Bastille, 25 juin 2007

Mise en scène Gilbert Deflo
Décors et costumes William Orlandi
Lumières Joël Hourbeigt


Riccardo  Marcelo Alvarez
Renato Ludovic Tézier
Amelia Angela Brown
Ulrica Elena Manistina
Oscar Camilla Tilling
Silvano Jean-Luc Ballestra
Sam Michail Schelomianski
Tom Scott Wilde

Direction musicale Semyon Bychkov
Orchestre et Choeurs de l’Opéra national de Paris

Pour se faire pardonner Marthaler, rien de tel que Deflo! Voilà qui résume bien la mes, d'une vacuité malheureusement habituelle chez Gilbert Deflo: transposer l'oeuvre dans les USA de Lincoln avec pour seule excuse l'exclusion ("ségrégationniste bien sur!") de la nègre aux pratique vaudou Ulrica, je vous laisse juge de l'utilité de la chose pour eclairer l'oeuvre d'un sens nouveau... Franchement je ne sais pas quoi dire sur cette mes: les décors sont imposants, sobres et élégants, les costumes sont jolis... qu'est-ce qu'on s'ennuie! On se croirait dans une mauvaise caricature de mes des années 50, le toc en moins, c'est lourd, il n'y a aucune idée interessante, aucune direction d'acteurs pertinente, tout est tellement convenu, attendu, jusqu'au cirage sur le visage d'Ulrica. La dernière scène qui essaye de se donner des allures de Dame de Pique par Willy Decker, sombre dans un vide total qui souligne encore plus à quel point Riccardo est long à mourrir au milieu de ses choeurs disposés - je vous le donne en mille - en demi cercle (comme TOUJOURS chez Deflo!).

 

Heureusement cette production offre de vraies qualités musicales: l'orchestre dirigé par Semyon Bychkov est rutilant à souhait, c'est bien mené, avec de belles couleurs, toujours attentif aux chanteurs et aux choeurs, soucieux d'instaurer des climats dramatiques... j'ai vraiment trouvé cela plus qu'honnête et ne comprend pas les quelques huées au rideau final.

Marcelo Alvarez est miraculeux en Riccardo, ce n'est pas une suprise, il possède une voix si pure et délicate, dénuée des degueulandi de ses congénères, un projection vaillante et claire, le tout dans un style irréprochable d'élégance, on friserait le génie si l'acteur était plus audacieux.

Angela Brown affronte avec noblesse la redoutable partie d'Amelia, autant que je puisse en juger toutes les notes y sont et c'est très audible: ce n'est guère émouvant lors de son entrée, trop corsetté pour le "Ecco l'orrido campo" mais superbe pour le "Moro" et la confrontation avec Renato. Rien que pour ça, c'est déjà digne d'eloges tant le rôle est risqué: on pourra toujours lui reprocher de n'être pas aussi idéale que Callas, mais je trouve ça déjà fort appréciable, même si l'actrice est empotée sur scène.

Ludovic Tézier fait bien sur impression en Renato, froid, fier, percutant, manquant terriblement d'attrait façe à l'hédonisme de Riccardo sans lequel sa vie n'a plus d'interêt. Aim' bocou!

Par contre Camilla Tilling est franchement acide et à la peine dans le rôle très payant d'Oscar  (ovationnée au rideau final); quant à l'Ulrica d'Elena Manistina, c'est très oubliable: ce mezzo aéré et pateux n'impressionne guère dans le role le plus inquiétant de l'oeuvre avec des graves étouffés et une déclamation précaire.

 

Ne loupez pas la retransmission radio, mais laissez tomber la captation télé qui risque d'être peu flatteuse pour nos "imposants" protagonistes (Tézier exclu)... 

  

Partager cet article

Repost 0
Published by Licida - dans Représentations
commenter cet article

commentaires

Caroline 14/07/2007 19:03

Et dire que j'ai regardé parce qu'autrefois j'ai croisé Ribbing...
Bref, je n'ai rien reconnu et j'ai failli m'endormir.
Alvarez est le seul qui essaye de faire vivre son personnage; Mrs Brown ne m'a jamais séduite et je n'aime pas son vibrato.

Il m'a semblé que la captation n'était pas mal faite.

Friedmund 13/07/2007 12:51

... mais beaucoup plus énamouré que toi de la voix de Camilla Tilling visiblement! :)

licida 12/07/2007 18:48

Autre son de cloche chez Friedmund, moins satisfait des qualités musicales de ces interprêtes:

http://operachroniques.over-blog.com/article-11143439-6.html#anchorComment