Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Psychologie

  • : Alma Oppressa
  •  Alma Oppressa
  • : Blog sur l'opéra
  • Contact

Articles à venir

Recherche

Archives

Il catalogo è questo

20 juillet 2007 5 20 /07 /juillet /2007 20:18
Semaine du 21 au 27 juillet :
 
 
 
TELEVISION:
       
 
        ¤¤  Les Noces de Figaro de Mozart (Salzbourg, 2006) : dans la nuit de lundi à mardi vers 2h05 du matin  (France2)
N. Harnoncourt / Claus Guth
Figaro, Ildebrando D'Arcangelo; Susanna, Anna Netrebko; Il Comte, Bo Skhovus; La Contessa, Dorothea Röschmann; Cherubino, Christine Schäfer; Marcellina, Marie McLaughlin; Bartolo, Franz-Josef Selig; Basilio, Patrick Henckens; Don Curzio, Oliver Ringelhahn; Antonio, Florian Boesch; Barbarina, Eva Liebau
 
       
 
RADIO:
 
       
        ¤¤  Visconti à travers chants : samedi 21 à 14h  (FM)
Senso.
 
 
        ¤¤  Madame Butterfly de Puccini (Orange, juillet 07) : samedi 21 à 20h  (FM)
Veronica Villaroel : Cio-Cio-San ; Julia Gertseva : Suzuki ; Caroline Mutel : Kate Pinkerton ; Marco Berti : Pinkerton ; Anthony Michaels Moore : Sharpless ; Gilles Ragon : Goro ; Wojtek Smilek : Il Bonzo ; Olivier Heyte : Il Commissario Imperiale ; Paul Kong : Il Principe Yamondori 
Choeurs des Opéras de Région - Orchestre de la Suisse Romande - Direction : Yutaka Sado
  
  
        ¤¤  Festival de Saintes (14 et 16 juillet 07) : dimanche 22 à 20h  (FM)
Johann Sebastian Bach et Dietrich Buxtehude
Dorothee Mields : soprano ; Damien Guillon : contre-ténor ; Hans-Jörg Mammel : ténor ; Peter Kooij : basse
Collegium Vocale Gent, direction : Philippe Herreweghe puis Christoph Siebert
 
 
        ¤¤  Rusalka de Dvorak : dimanche 22 à 21h  (Radio Classique)
G. Benackova; E. Randova; P. Dvorsky...
Dir.: V. Neumann
 
 
        ¤¤  Les Noces de Figaro de Mozart : dans la nuit de dimanche à lundi à 1h du matin  (FM)
Dir.: J. E. Gardiner - Avec: R. Gilfry; B. Terfel; A. Hagley; H. Martinpelto... [voir 'Vivace']
 
 
        ¤¤  Lisbonne baroque (Cité de la musique, juin 07) : lundi 23 à 10h  (FM)
Carlos Seixas: Messe en sol Majeur - Georg-Philipp Telemann: Psaume 71 "Deus judicium tuum regi da"; Ode au tonnerre
Simone Nold : soprano ; Franziska Gottwald : mezzo-soprano ; Markus Schäfer : ténor ; Henryk Böhm : basse ; Marek Rzepka : basse
Akademie für Alte Musik Berlin - Direction : Hans-Christoph Rademann
 
 
       ¤¤  Récital de Simon Keenlyside (Londres, janvier 07) : lundi 23 à 15h  (FM)
Piano: Julius Drake
Oeuvres de Brahms, Rimski-Korsakov, Rachmaninov; R. Strauss, Poulenc, Debussy, Ravel
 
 
       ¤¤  Festival de Saintes (juil.07) : mardi 24 à 15h  (FM)
Polyphonies de 800 à 1400.
 
 
        ¤¤  Gesu sotto il peso della croce de De Majo (Montpellier, en direct) : mardi 24 à 20h  (FM)
Sammartini: Ouverture en ré Majeur  puis l'Oratorio
Gemma Bertagnolli : Maria, Lucia Cirillo : Maddalena, Carlo Allemano : Giuseppe
Europa Galante - Direction : Fabio Biondi
 
 
       ¤¤  La Création de Haydn (Beaune, en direct) : vendredi 27 à 20h  (FM)
G. Kühmeier: Gabriel; S. Davislim: Üriel; D. Henschel: Raphaël; M. Werba: Adam; S. Karthaüser: Eve
Les Arts Florissants - Dir.: W. Christie                       
 
 
        ¤¤  Les géants du classique : Kathleen Ferrier : vendredi 27 à 21h  (Radio Classique)
Redif.
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Caroline - dans Radio & Tv
commenter cet article

commentaires

Licida 04/09/2009 14:45

Sacrée coincidence! On en parlait il y a peu avec Clément!
 
Je connais des bouts de live de ce spectacle, ben c'est pas la joie; j'espère qu'ils auront réussi à couper les rires du public pour le disque, sinon on lira bientôt que deMajo est l'inventeur des sitcoms et leurs rires enregistrés.
 

Caroline 03/09/2009 09:58

Oui, Don Giovanni à Vienne en juin 1999 avec D’Arcangelo en Leporello, ACA comme Elvira bien sûr.
En fait, ils s’étaient déjà trouvés ensemble sur une autre production de Don Giovanni, filmée pour la télé italienne et qui date de début 1997 à Ferrare, mais là D’Arcangelo interprétait Masetto (Terfel en Leporello, Keenlyside en DG).
[Pendant qu’on y est : il semble y avoir encore une autre production de DG où ils sont tous les deux, Naples fin 2002, mais là, je n’ai rien vu]
Et on a aussi la Carmen de Londres.
 
C’est dans ces Noces, à mon sens, que d’Arcangelo est le mieux scéniquement (en même temps, on lui demande un personnage plutôt fermé, un Figaro sérieux, pas drôle, qui subit et ne mène aucune danse, sans aucune complicité avec Susanna… ce qui lui convient bien). Dans ce que j’ai vu ailleurs, il ne semble jamais à l’aise, regarde très (trop !) souvent le chef, semble peu partager avec ses partenaires. C’est assez curieux, parce qu’il n’est pas bloqué physiquement, il utilise son corps sans trop de problème semble-t-il, mais tout ça reste extérieur, il y a comme une marche supplémentaire qu’il n’oserait pas franchir ; c’est, de mon point de vue, très frustrant comme perception. On a le sentiment qu’il suffirait de pas grand-chose pour que le déclic ait lieu, que quelque chose se passe vraiment sur scène, mais non, on a l’impression qu’il freine ou qu’il cale. Bon, les Don Giovanni ont 10 ans et plus, il a pu faire des progrès et sauter ce pas. Mais son Escamillo, pourtant plus récent, était assez douloureux, mais là son français faisait barrage…
 

Clément 03/09/2009 09:18

Où l'on voit que Cornelia Ptassek (prière de bien placer le T) est pour l'Allemagne la réincarnation moderne de Dorothea Wendling : elle a chanté dans 3 opéras de Mannheim (Sofonisba de Traetta, Catone in Utica de Piccinni, Alessandro nell' Indie de De Majo...). Qui est son Elisabeth Wendling dans toutes ces productions ? Iris Kupke.Rien d'exaltant.

Bajazet 03/09/2009 02:38

Croyez-vous aux coïncidences ?Un opéra intégral de Majo vient de fleurir sur JPC !Alessandro nell'Indie, créé à Mannheim en 1766, juste après Ifigenia in Tauride, et encore avec les belles-sœurs Wendling qui créeront Idomeneo.Coviello, je crois que c'est l'éditeur qui avait gravé le premier Ezio de Gluck, avec Maxou obligé.

Bajazet 03/09/2009 02:27

Mon Dieu, ça fait déjà 2 ans !Et j'avais écrit tout ça : aucun souvenir. ^^Mais enfin, le drame, le vrai, c'est que je n'aurai pas connu Elisabeth Wendling (créatrice de Tomyris dans l'Iphigénie en Tauride de Majo, CQFD)D'Arcangelo avec Antonacci, c'est dans le Don Giovanni de Vienne ?