Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Psychologie

  • : Alma Oppressa
  •  Alma Oppressa
  • : Blog sur l'opéra
  • Contact

Articles à venir

Recherche

Archives

Il catalogo è questo

17 novembre 2008 1 17 /11 /novembre /2008 22:17
Mon premier contact avec la Tragédie lyrique, essai bientôt transformé avec la Proserpine de Lully. Je le publie pour mémoire du programme, plus que pour les 3 lignes que j'avais pu écrire.


A radio France le 22 janvier 2006 à 16H:

Les grandes héroïnes du XVIIème français dans le cadre du week-end Musique et héros.

 

Pascal COLLASSE
Achille et Polixène

Ouverture
"Dieux! Quel horrible spectacle" (Polixène)

 

Jean-Baptiste LULLY
Persée

Danses des jeux junoniens
"O mort! Venez finir mon destin déplorable" (Mérope)

 

Henry DESMAREST
Didon

Ouverture
"Tu me fuis inconstant...Un généreux trépas" (Didon)

 

Cardinal DESTOUSCHES
Callirhoé

Ouverture
"O nuit témoin...Le tendre amour" (Callirhoé)

 

Marc-Antoine CHARPENTIER
Médée

Suites de Danses
"Vous savez l'exil qu'on m'ordonne" (Médée et Jason)
"Quel prix de mon amour... Noires filles du Styx"(Médée)

 


Alors comme je ne suis que très peu familier de ce repertoire je vais pas pouvoir vous en dire grand chose: Stéphanie d'Oustrac est une formidable tragédienne (ce que tout le monde savait déjà): une déclamation noble, altière et percutante, une diction parfaite, une intelligence du texte et de la musique remarquable, et en plus sa prestance su scène est fascinante: la class'  



 

Hervé Niquet est fou (ça aussi on le savait déjà tous) et dirige son Concert Spirituel comme un pantin désarticulé, mais force est de constater que ça marche! Je ne me suis pas ennuyé à un seul instant alors même que ce repertoire m'ennuie au disque.

 

Caroline Mutel était tout à fait juste en Briséis puis en Nérine: un jolie voix prometteuse à surveiller; François-Nicolas Geslot était tout à fait faux en Jason.

 

Maintenant je ne vais pas vous mentir en vous disant que ce concert m'a transporté de joie, mais la faute en est plus à ce que je n'apprecie pour le moment que peu ce repertoire, ne l'ayant encore jamais vu mis en scène, ce qui pourrait bien faire déclic,et je crains de regretter plus tard de n'avoir pu gouter ce concert à sa juste valeur.

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Licida - dans Représentations
commenter cet article

commentaires